Le geste suicidaire

Vincent Caillard, Françoise Chastang

Format (l x h) : 135 x 210 mm | Editeur : MASSON | Date de publication : 03/2010 | Nombre de pages : 376 | ISBN : 9782294019203 | EISBN : 9782294097522 | Langue(s) de publication : Français

Table des matières
Le geste auto-agressif le plus apparemment ' bénin ' est un signal symptôme aussi important à percevoir que le geste suicidaire le plus élaboré. Il recouvre une réalité humaine complexe, parfois pathologique, toujours potentiellement mortifèr ...en savoir plus
Le geste auto-agressif le plus apparemment ' bénin ' est un signal symptôme aussi important à percevoir que le geste suicidaire le plus élaboré. Il recouvre une réalité humaine complexe, parfois pathologique, toujours potentiellement mortifère. Le geste suicidaire revêt la signification d'un message qui s'est passé de mots mais représente aussi une histoire ou l'étape d'une histoire dramatique. Le geste suicidaire est un véritable trouble en soi, que l'on est en droit d'autonomiser grâce à une syndromique particulière (le syndrome présuicidaire), ses modalités d'installation et d'évolution (la crise suicidaire), sa psychopathologie déclinable selon diverses grilles de lecture, sa composante familiale, voire génétique, sa physiopathologie biologique, ses formes cliniques : aiguë, chronique, secondarité ou comorbidité avec d'autres troubles psychiatriques. Cet ouvrage clarifie tout d'abord les notions et présente l'épidémiologie ainsi que les déterminants biologiques, psychologiques et sociologiques. Une partie clinique expose les liens entre les conduites suicidaires et d'autres troubles : psychoses, troubles de l'humeur, troubles anxieux, troubles de la personnalité. Au sein de cette partie, les auteurs insistent particulièrement sur les populations spécifiques (adolescents, détenus, salariés) et les répétitions suicidaires. Enfin, la prise en charge est détaillée dans sa diversité, du médecin généraliste au service d'urgence : psychothérapies, traitements médicamenteux, importance de l'entourage et postvention. Un chapitre final se focalise sur la prévention du suicide en milieu professionnel.
Ajouter au panier

Détails

Le geste auto-agressif le plus apparemment ' bénin ' est un signal symptôme aussi important à percevoir que le geste suicidaire le plus élaboré. Il recouvre une réalité humaine complexe, parfois pathologique, toujours potentiellement mortifère. Le geste suicidaire revêt la signification d'un message qui s'est passé de mots mais représente aussi une histoire ou l'étape d'une histoire dramatique. Le geste suicidaire est un véritable trouble en soi, que l'on est en droit d'autonomiser grâce à une syndromique particulière (le syndrome présuicidaire), ses modalités d'installation et d'évolution (la crise suicidaire), sa psychopathologie déclinable selon diverses grilles de lecture, sa composante familiale, voire génétique, sa physiopathologie biologique, ses formes cliniques : aiguë, chronique, secondarité ou comorbidité avec d'autres troubles psychiatriques. Cet ouvrage clarifie tout d'abord les notions et présente l'épidémiologie ainsi que les déterminants biologiques, psychologiques et sociologiques. Une partie clinique expose les liens entre les conduites suicidaires et d'autres troubles : psychoses, troubles de l'humeur, troubles anxieux, troubles de la personnalité. Au sein de cette partie, les auteurs insistent particulièrement sur les populations spécifiques (adolescents, détenus, salariés) et les répétitions suicidaires. Enfin, la prise en charge est détaillée dans sa diversité, du médecin généraliste au service d'urgence : psychothérapies, traitements médicamenteux, importance de l'entourage et postvention. Un chapitre final se focalise sur la prévention du suicide en milieu professionnel.